Jean Patye ou le chanoine porté par le Diable

 

Auteur : Frédéric Pluquet Année : 1834
Lieu : Cathédrale de Bayeux Ville : Bayeux (14400)


LA LEGENDE

De temps immémorial, le chapitre de Bayeux était obligé, en réparation de je ne sais quel méfait, d'envoyer tous les ans un chanoine à Rome, pour y chanter l'épître de la haute messe de minuit; s'il y manquait, il devait payer une forte somme d'argent. Le tour de maître Jean Patye, chanoine de la prébende de Cambremer, arriva. Il fut averti, suivant l'usage, plusieurs mois auparavant; mais il s'en gêna si peu, que, la veille de Noël de l'année 1537, il était encore à Bayeux. Ses confrères lui reprochèrent sa négligence; il leur répondit qu'ils ne s'inquiétassent point, qu'il irait à Rome, en reviendrait, et qu'ils seraient satisfaits. Le chanoine se retira dans sa chambre, prit son grimoire, et fit venir le diable, avec lequel il entretenait depuis longtemps des liaisons :


- Il faut que tu me portes cette nuit à Rome, lui dit-il, et que tu m'y portes en pensée de femme, c'est-à-dire plus vite que le vent. Attends-moi sous les orgues, et au premier « coup de neuf heures, je suis sur ton dos.


Après que le chanoine eut entonné le Domine, labia, de Matines, il rejoignit sa monture. En un clin d'Å“il ils s'élevèrent dans les airs et se trouvèrent sur la mer : alors le tentateur conseilla au chanoine de faire le signe de la croix, en lui adressant ces vers :


Signa te, signa temere , me tangis et angis, Roma tibi subito motibus, ibit amor.


Peu touché du distique infernal, qui peut se lire de droite à gauche, ou de gauche à droite sans changer de signification, Jean Patye répondit: - Allons toujours; ce qui est porté par le diable est bien porté.


Il arriva à Rome lorsqu'on chantait l'Introït de la messe de minuit; il laissa le diable sous le portail de l'église, et lui commanda de l'attendre. Il chanta l'épître, et en rentrant dans la sacristie, il se fit représenter le titre original en vertu duquel le chapitre de Bayeux était tenu d'envoyer tous les ans un chanoine à Rome chanter l'épître de la messe de minuit; il fit semblant de l'examiner, et le jeta au feu, où il fut bientôt consumé.


Les prêtres romains restèrent stupéfaits en voyant l'action hardie du chanoine normand; il profita de leur surprise, sortit de la sacristie, et rejoignit sa monture. Il rentra dans la Cathédrale de Bayeux lorsqu'on chantait Laudes, dont il avait commencé Matines ; de sorte qu'il ne fut que quatre heures parti.


Ses confrères, le voyant arriver à cette heure, crurent qu'il venait de dormir; mais il leur dit qu'il arrivait de Rome, qu'il avait chanté l'épître, et qu'ayant brûlé le titre qui les obligeait à cette pénible servitude, ils en étaient délivrés pour jamais.


Jean Patye ne fut pas longtemps sans reconnaître son péché. Le clergé de Bayeux fit une procession générale, à la suite de laquelle le chanoine marcha pieds nus et la corde au cou, pour obtenir son absolution, qui lui fut enfin accordée par le pape, à la prière d'Augustin de Trivulce, alors évêque de Bayeux.




Cathédrale de Bayeux par Eyesore9 le 27/07/2010 : Image sous licence Creative Commons (paternité - conditions identiques à l'originale - pas de profits)

Cathédrale de Bayeux par Pjryan3 le 27/07/2010 : Image sous licence Creative Commons (paternité - conditions identiques à l'originale - pas de profits)

Cathédrale de Bayeux par Gora Gray le 27/07/2010 : Image sous licence Creative Commons (paternité - conditions identiques à l'originale - pas de profits)

Cathédrale de Bayeux par www.2eme-declic.fr le 27/07/2010 : Image sous licence Creative Commons (paternité - conditions identiques à l'originale - pas de profits)

Cathédrale de Bayeux par Panoramas le 27/07/2010 : Image sous licence Creative Commons (paternité - conditions identiques à l'originale - pas de profits)


Commentaire

 

'VOUS DEVEZ ETRE CONNECTé POUR ECRIRE UN MESSAGE'

Avertissement